Catégories
Actu

Tour de France 2020 : bilan

La Grande Boucle 2020 aura été une édition hors du commun. D’abord, parce que ce 107e Tour de France a été reporté à la fin de l’été et a dû s’organiser malgré les risques liés à la pandémie de covid-19. Ensuite, cette édition a offert de grandes surprises aux amoureux du cyclisme en révélant de nouveaux talents. Cette année plus que jamais, le bilan général du Tour de France a confirmé son éternel statut de grand divertissement populaire.

Quelques chiffres pour ce Tour de France 2020

Comme chaque année, le parcours du Tour de France 2020 a été longuement étudié par les organisateurs avant d’être déterminé. Pourtant, la Grande Boucle 2020 a proposé des étapes particulièrement bien équilibrées et coriaces. Le suspense autour des réussites et des échecs de chaque coureur et de son équipe n’en a été que plus grand.

Au total, ce sont 176 coureurs (22 équipes de 8 coureurs) qui ont pris le départ. 30 d’entre eux ont abandonné en cours de route pour diverses raisons, soit 17 % du peloton ! Ceux qui ont atteint la dernière ligne d’arrivée ont parcouru 3 484 kilomètres en 21 étapes réparties sur trois semaines. Ils ont ainsi parcouru 32 départements et 624 communes, dont 35 villes étapes (parmi lesquelles 12 étaient inédites).

Pour ce qui est des performances exigées, les coureurs ont affronté pas moins de 29 cols ou côtes au cours de cette 107e édition. L’étape la plus courte mesurait 141 kilomètres quand l’étape la plus longue en mesurait 218 ! Enfin, le point culminant de cette édition aura été le col de la Loze à 2 304 mètres d’altitude. C’est le point culminant le plus élevé de toute l’histoire du Tour de France !

Une logistique très particulière pour la Grande Boucle 2020

Pour cette 107e édition de la Grande Boucle, les organisateurs ont pris soin de battre plusieurs records et d’intégrer un peu de nouveauté. Cependant, c’est surtout en matière de logistique que ce Tour aura été très différent des précédents. Cette logistique aura surtout été liée à la crise du covid-19 puisque le nombre d’accompagnateurs des coureurs est à peu près resté le même : 450.

D’abord, il y a la question de la sécurité. Le Tour de France 2020 aura mobilisé 29 000 policiers, gendarmes et pompiers déployés par le ministère de l’Intérieur. Avec eux, 250 membres des forces de l’ordre (CRS, Garde républicaine, etc.) ont été mobilisés. À cela s’ajoute l’installation de 4 400 panneaux de signalisation et de 6 000 mètres de barrières placés à chaque étape.

Pour des raisons de santé, ce Tour de France aura été particulièrement peu accessible aux spectateurs. De plus, les organisateurs avaient investi dans une cellule covid dédiée, c’est-à-dire un laboratoire de test mobile qui a suivi les coureurs pendant trois semaines. À cela s’ajoutent, comme chaque année, 8 ambulances, 2 voitures médicales, 1 moto médicale, 1 camion de radiologie, 10 médecins de diverses spécialités et 7 infirmières.

Chiffres média du Tour de France : un bilan historique

Enfin, pour conclure la question des bilans chiffrés de ce Tour de France exceptionnel, il faut bien souligner les records historiques des chiffres média de cette année. Avec 40 millions de spectateurs ayant suivi le Tour (contre 33 millions en 2019), la Grande Boucle réalise sa meilleure performance de toute son histoire. Un record valable aussi sur Internet avec 25 millions de vus sur les vidéos du Tour. Enfin, avec 55 % 15-24 ans qui l’ont regardée, cette édition est la plus sollicitée par les jeunes.

Pour France Télévisions et pour France 2, ces 100 heures d’images en direct ont été une aubaine. La chaîne de télévision a ainsi été première tous les jours sur toutes les cibles avec 36 % de parts d’audience en moyenne. Le 16 septembre, elle a même atteint 45,7 % de parts d’audience avec 6,3 millions de téléspectateurs. Au total, ce sont presque 750 millions d’heures de visionnage dans le monde entier.

Cependant, cette édition a surtout marqué un tournant décisif dans la communication numérique du Tour. Avec 14,5 millions de visiteurs uniques et 202 millions de pages vues, le site de cette édition a été particulièrement sollicité. L’application officielle a aussi suscité beaucoup d’intérêt avec un million de téléchargements ! Enfin, les réseaux sociaux de l’événement ont gagné près d’un million de nouveaux abonnés, portant la communauté à presque neuf millions d’internautes.

Un bilan décevant pour les coureurs français

Cependant, cette 107e édition du Tour de France n’a pas été qu’une affaire d’organisation et de records. La Grande Boucle est avant tout un événement sportif et l’un des plus importants que la France accueille. Pourtant, cette année a été particulièrement décevante pour le cyclisme français. Effectivement, pas un seul Français ne figure dans le top 10 de cette édition.

Pour les fans de cyclisme français, c’est d’autant plus décevant que le top 10 du classement général 2019 comptait deux Français : Julian Alaphilippe à la cinquième place et Waren Barguil à la dixième place. En 2020, Guillaume Martin est le Français le mieux classé et il se retrouve en 11e position du classement général.

Le bilan des joueurs tricolores est donc assez décevant, mais il n’est pas non plus catastrophique. Avec deux victoires d’étapes (contre trois en 2019) et un maillot jaune conservé pendant trois jours, les coureurs français ont sauvé leur honneur. La catastrophe a été évitée, mais devant les succès de l’année 2019, les mauvais résultats de cette année ont largement déçu le public de l’Hexagone.

Tadej Pogacar : le vainqueur incontesté de cette 107e édition

Le malheur des uns fait le bonheur des autres et ce n’est pas le vainqueur de cette édition qui dira le contraire. Le Slovène Tadej Pogacar a gagné ce Tour de France, mais il a également largement dominé toute la concurrence. Sur les trois semaines, il aura tout gagné : maillot jaune évidemment, mais aussi maillot à pois et maillot blanc.

Il s’est aussi distingué en remportant trois étapes. La première dans les Pyrénées, la seconde dans les Alpes, et la troisième lors du contre la montre. Une performance très impressionnante qui a participé à la qualité de cette 107e Grande Boucle. À seulement 21 ans, Tadej Pogacar a été l’une des plus grandes surprises de ce Tour de France et il a ravi tous les spectateurs et les passionnés grâce à son incroyable performance.

L’incroyable chute de Primoz Roglic

Les surprises ne vont pas toujours dans le bon sens et Primoz Roglic l’a sans doute (re)découvert avec amertume. Le Slovène de 30 ans a dominé le Tour de France cette année et a conservé le maillot jaune pendant 11 jours. Un exploit qui aurait dû le mener au sommet du podium sur les Champs-Élysées. Malheureusement, sa mauvaise performance dans la course contre la montre la fait retomber à la deuxième place.

Une petite chute toute relative donc, mais qui aura sans doute de quoi frustrer le champion. D’autant plus qu’il avait déjà subi ce genre de déception en 2019 lors du Giro en Italie. Néanmoins, la course italienne n’avait pas connu un tel revirement de situation au dernier moment, puisque la victoire avait échappé à Primoz Roglic quelques jours avant la dernière étape.

Le courage de Thibaut Pinot

S’il y a bien un autre coureur qui doit être systématiquement cité dans tous les bilans de cette édition du Tour de France 2020, c’est Thibaut Pinot. Le cycliste français a fait une mauvaise chute dès la première étape. Malgré sa blessure, il a fini cette étape et il a continué la compétition jusqu’au bout. Il ne fait donc pas partie des coureurs ayant abandonné.

Les spectateurs ont pu voir tout le courage et toute la détermination de ce grand cycliste. Thibaut Pinot a traîné sa douleur pendant trois semaines, alors même que tous ses espoirs de victoire avaient été anéantis dès la première course. Sans surprise, une telle démonstration d’esprit sportif et de dépassement de soi lui a valu tout l’amour du public. Il a été le joueur le plus suivi et le plus encouragé de toute la compétition cette année.

Sam Bennett confisque le maillot vert de Peter Sagan

Depuis 2012, le maillot vert était systématiquement confisqué par Peter Sagan. La seule année où il ne l’avait pas raflé, c’est en 2017, quand il avait été exclu de la course. Autant dire que reprendre le maillot vert au coureur slovaque relève de l’exploit. Pourtant, c’est exactement ce que Sam Bennett est parvenu à faire, à la surprise générale.

Une belle victoire pour cet Irlandais à qui le maillot vert allait parfaitement. Ce champion irlandais s’est distingué dans les sprints et ne s’est pas laissé distancé en montagne. Surtout, il a définitivement installé sa supériorité lors de sa victoire dans le contre la montre sur les Champs-Élysées. Un exploit impressionnant qui a fait vibrer le Tour pendant trois semaines.

Le succès de Richie Porte

Richie Porte, contrairement à Tadej Pocagar, n’est pas un petit nouveau dans le monde du cyclisme. À 35 ans, cet Australien a fait une très belle carrière et ses exploits ont agité tous les passionnés du monde. Cependant, cette carrière approche inévitablement de la fin et Richie Porte n’avait encore jamais atteint l’une des précieuses places sur le podium du Tour de France.

En arrivant troisième lors de l’épreuve contre la montre sur les Champs-Élysées, il est parvenu à briser la malédiction qui semblait peser sur ses performances dans la Grande Boucle. Il a donc pu rejoindre Tadej Pocagar et Primoz Roglic sur le podium. À eux trois, ils ont mis en évidence les extraordinaires progressions du cyclisme dans leurs pays.

La belle performance de Julian Alaphilippe

Il est aussi important de noter la belle performance de Julian Alaphilippe, même si elle participe malheureusement au bilan décevant des coureurs français. En 5e position du classement général en 2019, Julian Alaphilippe n’est pas dans le top 10 en 2020. Pourtant, il a tout de même su faire rêver les passionnés et illuminer le début de la compétition.

Effectivement, Julian Alaphilippe a remporté une étape et fait donc partie des deux coureurs, avec Nan Peters, qui ont permis de sauver le bilan français. Julian Alaphilippe a également conservé le maillot jaune pendant trois jours, ce qui est déjà une belle performance. Cependant, c’est un résultat qui n’est pas vraiment à la hauteur de son succès en 2019. Il reste néanmoins l’un des coureurs français à suivre pour la prochaine édition.

L’équipe Movistar consacrée pour la cinquième fois

Ce Tour de France 2020 a donc offert son lot de surprise aux téléspectateurs, mais pas seulement. Certaines victoires ont été moins surprenantes, tout comme celle de l’équipe Movistar. En seulement six éditions, c’est la cinquième fois que l’équipe au maillot entièrement bleu arrive à la première position du classement par équipe.

Menés par le célèbre Eusebio Unzué, les sept autres membres de l’équipe Movistar ont tenu bon pendant les trois semaines de la compétition. Ainsi, ils ont pu repartir avec le célèbre dossard jaune qui consacre la meilleure équipe de chaque édition. Un dossard auquel ils sont habitués, mais qui confirme la supériorité de leur équipe sur la concurrence.

L’organisation du Tour de France fière du résultat

Le bilan de ce Tour de France a déçu les cyclistes français, mais il a tout de même impressionné le monde entier. Non seulement les organisateurs ont réussi à mettre sur pied une compétition de très bonne qualité, mais cette édition a également apporté son lot de records historiques et de surprises éclatantes dont tous les bons sports sont faits.

Sans surprise, l’équipe d’organisateurs s’est déclarée extrêmement fière de ce qu’elle juge comme une grande réussite. Une réussite d’autant plus éclatante que le chef d’orchestre de l’ensemble, Christian Prudhomme a été placé en isolement pendant une semaine en plein milieu de la compétition pour cause de covid-19. Le bon fonctionnement de l’équipe qui l’entourait a donc été mis à rude épreuve, mais celle-ci a relevé le défi avec brio. Christian Prudhomme a d’ailleurs déclaré que cette édition 2020 était sans doute la première édition à susciter autant de fierté dans les rangs de l’organisation de la Grande Boucle. Une déclaration qui n’a surpris personne devant le succès éclatant du Tour de France cette année, alors même que l’événement a dû être repoussé et que la menace d’une annulation pesait lourdement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *